Voici comment une boîte d’œufs de cabillaud voit le jour

Œufs de cabillaud : un produit danois sain, que l’on consomme le plus souvent sur une tranche
de pain ou sauté à la poêle.

Si la production d’une boîte d’œufs de cabillaud n’est pas particulièrement compliquée,
elle a cependant nécessité le développement de processus spéciaux.

L’ingrédient principal – à savoir les œufs – peut varier légèrement en fonction de la provenance,
de l’espèce et de l’âge du poisson, ainsi que de la saison. Par ailleurs, il est essentiel de connaître les propriétés de la rogue avant de commencer la production, car il s’agit d’obtenir un produit fini
homogène.

La première étape consiste à sécher les œufs de poisson de manière contrôlée, de telle sorte qu’ils soient prêts pour un jour de fabrication donné. On commence par retirer l’enveloppe de la rogne dans une « essoreuse », qui sépare les œufs de la poche qui les contient. Ensuite, les œufs sont transférés à l’aide d’une pompe dans un agitateur. On ajoute alors manuellement les autres ingrédients
(méticuleusement pesés). Ce mélange liquide est ensuite conduit dans le circuit de production.
Les boîtes sont remplies, puis recouvertes d’un couvercle.

Immédiatement après leur fermeture, les boîtes sont placées dans un autoclave pour y être
stérilisées (sous pression). Ce processus de conservation assure la qualité et la durabilité du produit.
C’est lors de cette étape que les œufs durcissent, formant une pâte ferme facile à trancher.

Lors de la production d’œufs de cabillaud à tartiner, le processus est le même, mais la quantité d’huile est plus élevée pour obtenir un produit plus moelleux (facile à tartiner).

Par conséquent, la prochaine fois que vous aurez envie d’acheter des œufs de cabillaud,
pensez qualité.
… et choisissez les œufs de cabillaud certifiés MSC de Bornholms A/S.